kit parents feamzy

Le kit de survie des parents feamzy par La maîtresse du colibri : les 3 cerveaux de votre enfant

Chers parents, voici aujourd’hui un nouvel article de notre professeure des Écoles, qui vous parle des 3 cerveaux de votre enfant. Vous pouvez également la retrouver sous le pseudo de : la_maitresse_du_colibri sur Instagram !

Bonne lecture !

Le kit de survie par La maîtresse du colibri

Aujourd’hui, dans le kit de survie des parents Feamzy, je vous propose d’en apprendre un peu plus sur le cerveau de votre enfant.

Pour cela, j’ai décidé de reprendre, l’idée des petits personnages de « mon cahier Vittoz sur la gestion des
émotions » (ed.Larousse) que je trouve très visuel.

Voici le cerveau de votre enfant :

Il est constitué de 3 cerveaux :

La partie dite du « cobra » :

Qui correspond au cerveau le plus ancien : le cerveau reptilien. Ce cerveau est le plus primitif, car il est responsable des fonctions basiques (respirer, cligner des yeux) et son but c’est de survivre par tous les moyens ! Pour cela il a à sa disposition les mêmes mécanismes que le « cobra ». Des réactions innées et impulsives : se défendre, s’immobiliser et s’enfuir.

La partie dite du « panda » :

Qui elle correspond à la partie des souvenirs, des émotions. C’est le cerveau
limbique.

La partie dite du « super-héros » :

Et enfin tout en haut il y a la tour de contrôle ! le Néo-cortex, c’est la partie dîtes du « super-Héros ».
C’est l’ordinateur qui analyse, réfléchit, permet de comprendre les situations, les autres, d’imaginer, de créer, de penser et de planifier.

Les 3 cerveaux plus en détails…

Tandis que la partie du cobra est primitive, celle du super-Héros est très sophistiquée. Elle permet à votre enfant de contrôler ses pensées, et de réaliser des analyses très élaborées. Le mode super-héros est donc ce vers quoi nous espérons guider nos enfants, car il est responsable de qualités que nous espérons observer chez eux. Notamment la prise de décisions judicieuses, le contrôle de ses émotions et de son corps, la connaissance de
soi, l’empathie, évaluer les conséquences de ses actes, réfléchir avant d’agir ou encore la planification, la moralité.

Le but étant qu’il puisse s’adapter au monde, aux épreuves, aux changements, aux contraintes, en résumé à la
vie…
Il faut savoir que le mode cobra est en place dès la naissance, mais le mode super-héros ne sera pleinement mature qu’autour des 25 ans.
Cela fait réfléchir sur les attentes que l’on peut avoir pour nos enfants. Il faut imaginer que le mode super-héros est en chargement, en cours d’installation, donc il y a des bugs, des courts circuits, des plantages…
Les attentes que l’on a parfois (empathie, gérer ses émotions, évaluer les conséquences de ses actes…) dépendent donc d’un cerveau qui n’est pas encore formé. Comme il est en chantier, le mode super-héros n’est
pas disponible tout le temps, et l’enfant se retrouve alors piégé dans les modes « cobra » et « panda ».
Ainsi privés de leur cerveau supérieur, nos enfants prennent de mauvaises décisions, font preuve d’une absence d’empathie ou encore se défendent ou attaquent physiquement ou verbalement.

Comprendre votre enfant en crise…

Si votre enfant est en crise, a un discours irrationnel, hurle parce que par exemple, vous lui avez promis un tour de manège et que comble du désespoir, celui-ci est fermé. Le mode cobra est activé, frustration intense, des émotions très fortes sont aussitôt mises en place (stress, peur…). Un mécanisme de défense, de prévention face au danger est alors enclenché par le mode cobra qui pousse le bouton d’alerte (l’amygdale), ce qui bloque automatiquement l’accès au mode « super-héros ». Pourquoi ? parce qu’un tel mécanisme est très utile en cas de réel danger, pas le temps de raisonner ou d’analyser.

Par exemple :

« Je vois un serpent, mon cerveau instinctif (cobra) fait que je me
stoppe ! » (agir avant de réfléchir). Le cobra, bloque tout accès au
raisonnement, ensuite si je respire, je me calme, le super-héros peut entrer en jeu, analyser la situation et réfléchir aux options : « J’attends que le serpent s’en aille, ou je fais un détour pour m’éloigner de lui. »
Quand le cobra est aux commandes, aucun moyen pour vous de faire revenir votre enfant à la raison, car le « super-héros » est inaccessible tant que le bouton d’alerte est enfoncé. (voie 1)
Seul moyen possible, tenter de créer un lien avec votre enfant.
Pour résumer, lorsqu’une émotion débute, le Cobra et le Panda sont actifs immédiatement, ce qui peut déclencher des comportements incontrôlables, irraisonnés. (la voie 1)

Il faut alors penser à marquer une pause, aider son enfant à verbaliser sur ce qu’il ressent, l’apaiser, créer un lien, (câlin, contact,…) seul moyen pour que le super-héros évite les réactions irraisonnées. Mais tout en gardant à l’esprit que cette partie du cerveau est en chantier ! Et donc pas disponible à l’enfant tout le temps, donc il y a des ratés, c’est inévitable. À nous, parents, de lui montrer la voie à suivre, de l’exercer à utiliser le mode super-héros… c’est ainsi que l’enfant va construire petit à petit son intelligence émotionnelle…

Pour aller plus loin sur les 3 cerveaux :

Ceci n’est qu’un petit aperçu du cerveau de votre enfant, « très schématisé » si je vous laisse sur votre fin. Je vous invite à découvrir l’excellent ouvrage du Dr Daniel J. Siegel et Tina Payne Byson, « le cerveau de votre enfant ».

Allez plus loin avec La maîtresse du colibri sur son site : https://lamaitresseducolibri.wixsite.com/website