concentration enfant

Améliorer la concentration de votre enfant



Avoir des problèmes de concentration arrive à chaque enfant. Inutile de s’inquiéter, les enfants ont une curiosité qui les pousse à s’intéresser à tout et il est parfois difficile de retenir leur attention. On vous explique ici comment comprendre le manque de concentration de votre enfant, en connaître les causes, le gérer et y réagir.






Les causes à connaître


  • Un sommeil de mauvaise qualité
  • Un cycle de sommeil dure environ 2h. Donc, pour être bien reposé, il faut effectuer un cycle complet et ne pas se réveiller durant une des différentes phases de sommeil qui composent le cycle. Pour un enfant qui se dépense toute la journée, 8h de sommeil sont nécessaires, soit 4 cycles complets. Une mauvaise qualité du sommeil à répétition peut avoir des conséquences sur la concentration de l’enfant à termes.


  • Une sursollicitation de l’enfant
  • En effet, trop en demander à votre enfant au quotidien peut avoir un impact négatif sur sa concentration. L’enfant doit apprendre chaque jour pour se former à la vie d’adulte, mais n’oubliez pas que c’est toujours un enfant ! Un enfant a besoin de se défouler, de s’amuser, de découvrir le monde autrement qu’en travaillant. En plus d’entamer son bien-être, son cerveau pourrait se bloquer, lui empêchant de se concentrer.


  • Un environnement stressant
  • Une mauvaise atmosphère à la maison ? Trop de tensions, de cris et de disputes joueront beaucoup sur le moral et la personnalité de votre enfant. Les enfants sont très sensibles aux émotions et énergies véhiculées, et sans que vous vous en aperceviez, elle jouent énormément sur leur concentration. Un enfant avec l’esprit libre et serein sera bien plus heureux et dans de bien meilleures dispositions pour travailler !


  • Les écrans
  • Ah les écrans ! Grand fléau des familles mais aussi meilleur allié. C’est vrai qu’il est bien pratique pour avoir la paix pendant un moment de céder aux demandes de votre enfant et de lui mettre son dessin animé préféré. En faisant ça, vous rendez votre enfant passif et vous n’encouragez pas sa créativité et son cerveau à travailler. Son cerveau aura du mal à se mettre sur « on » et à se focaliser sur les tâches qui lui seront demandées.


  • Une hypersensibilité ou encore hyperesthésie
  • Lorsque les stimuli ressentis sont bien plus forts que la normale, la concentration de votre enfant peut en pâtir. L’enfant va se déconcentrer au moindre bruit ou à la moindre sollicitation visuelle et laisser vagabonder son esprit.



Les troubles de la concentration de l’enfant


Appelés TDA (Troubles du Déficit de l’Attention), ils peuvent être à l’origine d’un manque de concentration. Plusieurs diagnostiques existent.

Votre enfant peut être sujet à des troubles entamant sa concentration. Comme une dyslexie, une dysorthographie…

Également, un enfant hyperactif pourra avoir du mal à se concentrer sur une tâche calme qui lui sera demandée, il faudra alors passer par certains exercices pour le calmer. Parfois, la précocité chez un enfant peut l’amener à se détacher du monde autour de lui. Alors, votre enfant s’ennuiera et ne voudra pas se concentrer sur ce qui lui est demandé de faire.

Les causes d’un trouble de la concentration sont multiples, peuvent être temporaires mais peuvent aussi cacher quelque chose d’autre. Veillez donc à consulter un spécialiste si le manque de concentration de votre enfant devient récurrent.






5 astuces pour améliorer la concentration de votre enfant


  • S’adonner à une activité créative quotidienne
  • Aménager son espace de travail pour le détourner des distractions
  • Faire des exercices de mémorisation
  • Faire des exercices de respiration
  • Changer d’atmosphère


Pratiquer une activité créative quotidienne

Réussir à se concentrer nécessite un travail quotidien. En effet, un enfant qui aura du mal à se concentrer devra apprendre à le faire petit à petit, jour après jour. Une petite activité créative quotidienne (que votre enfant aura choisie), lui permettra se s’exprimer dans quelque chose qui lui plaît. Alors, le cerveau de votre enfant s’habituera à se concentrer sur une tâche. Mais attention ! Laisser votre enfant exercer sa créativité de manière anarchique ne va pas l’aider à se concentrer. Par exemple, lui donner des crayons pour dessiner ce qui lui passe par la tête ne l’aidera pas. Il faut qu’il choisisse une thématique, un dessin précis à faire, sur lequel il se concentrera. Le but est de par là réussir à discipliner son esprit.


Concentration de votre enfant : aménager son espace

L’environnement dans lequel votre enfant travaille doit aussi répondre à certaines règles. Comment réussir à le concentrer si sa barbie est sur la table ? Ou bien si des cartes Pokémon’s traînent dans un coin ? Il faut bien sûr ranger tout ça, se mettre dans un environnement calme, favorable à l’apprentissage. La disposition de l’espace de travail possède aussi son importance. Un bureau dans un coin de pièce « enfermera » l’esprit de votre enfant, qui pourra se sentir oppressé dans sa réflexion. Donc, pensez à dégager son horizon afin d’encourager son esprit à s’ouvrir.


Faire des exercices de mémorisation

Un peu de gymnastique cérébrale permet au cerveau de votre enfant d’avoir des réflexes réflectifs. En effet, par des moyens mnémotechniques par exemple, la mémorisation de votre enfant sera naturelle et se fondera dans ses habitudes de travail quotidiennes, aidant donc à sa concentration.


Faire des exercices de respiration

La respiration est tout un art. On l’oublie souvent, mais c’est elle qui nous rythme. Elle joue énormément sur notre humeur et notre équilibre interne. Si votre enfant n’arrive pas à se calmer, à se focaliser, faites quelques exercices de respiration avec lui en fermant les yeux, il sera plus apaisé et vous aussi. Surtout prenez le temps de faire de grandes inspirations et de longues expirations aussi. Passer l’exercice sous forme de jeu peut aider votre enfant à se mettre dedans.


Ou encore : changer d’atmosphère !

Votre enfant peut se sentir trop enfermé, être trop sollicité et avoir besoin d’extérioriser cette pression. Il ne vous le dira sûrement pas car ne s’en rendra pas forcément compte de cette façon, c’est dans un manque de concentration que vous pourrez vous en rendre compte. Alors inutile de forcer, laissez votre enfant gambader, prendre l’air, changer d’atmosphère, sans le faire culpabiliser de ne pas réussir à travailler. Il faut qu’il se sente compris et approuvé dans ce moment de lâcher prise pour en tirer le meilleur. Ensuite, il sera dans de meilleures dispositions pour se concentrer.






Ce que vous y gagnerez ?


  • Du temps
  • Une vie de famille épanouie
  • Un enfant plus heureux et mieux compris !

    Le temps est précieux, surtout quand on a un travail et toute une petite famille à gérer ! Un enfant concentré, qui fait ses devoirs rapidement est un gain de temps considérable, pour vous et pour lui. Vous aurez l’esprit apaisé et plus de temps pour vous, et lui aura plus de temps pour jouer.

    Quoi de mieux pour une vie de famille épanouie ! Tout est dans l’écoute et la compréhension alors : soyez patients, votre enfant vous le rendra !

    Pour aller plus loin sur le bonheur de l’enfant : faire-de-son-mieux-pour-avoir-un-enfant-heureux

    concentration enfant